Espace privé : prochainement disponible

Votre partenaire privilégié pour la recherche contractuelle bilatérale

Augmentation cognitive

Définition & Concept

« L’augmentation cognitive » est un champ de recherche transversal à la frontière entre les interactions Homme-Machine, la psychologie, l’ergonomie et les neurosciences. Il vise à créer des interactions innovantes permettant d’aider, de suppléer ou d’augmenter les capacités d’action et de traitement de l’information de l’humain. La création de telles interactions vient de la capacité à mesurer en temps réel le traitement des informations humain et les états cognitifs des utilisateurs.

Champ d’applications

Même s’ils sont inextricablement liés, les principaux axes de recherche étudiés par l’Institut Cognition concernent les nouvelles formes d’interaction, l’apprentissage, les relations entre action, vision et perception, et le traitement du handicap et des déficiences cognitives.

L’institut Cognition travaille ainsi sur de nouvelles formes d’interaction Homme-Système tels que la gestuelle, le tactile, le langage ou encore les émotions dans des contextes individuel et collectif. L’institut dispose notamment d’une forte expertise dans le domaine du traitement du langage qu’il soit verbal ou non verbal, sur la contextualisation du langage et la représentation des connaissances.

La mise au point de nouvelles interactions permet par exemple de concevoir des usages innovants, des agents conversationnels « affectifs » ou des interfaces adaptatives en fonction du profil ou du comportement d’un utilisateur.

L’institut axe également sa recherche sur les processus et dynamiques d’apprentissage dans différents domaines tels que le langage, la musique ou encore les activités grapho-motrices et sur la contextualisation de ces processus. Les outils numériques conçus dans le cadre de cette recherche visent notamment à améliorer l’apprentissage par la prise en compte du contexte, l’adaptation à l’utilisateur, à son activité et à son environnement. 

Les travaux réalisés sur l’axe « Action-Vision-Perception » traitent de problématiques telles que la prise de décision dans des systèmes complexes en situation incertaine, la création d’environnement virtuels immersifs, le traitement de l’organisation spatiale de l’information. L’institut explore également les liens entre l’art et le design comme par exemple le concept d’ « embodiement »  dans les interactions.

Le sujet du handicap et des déficiences cognitives est transversal par rapport aux axes de recherches précédemment cités. Il vise à concevoir des outils numériques et des technologies adaptatifs permettant de détecter des pathologies, de compenser et suppléer des déficiences (auditives, visuelles, de la mémoire, …) ou de favoriser l’accessibilité et l’autonomie des personnes handicapées.

Exemple de projets

L’institut Cognition dispose d’une expertise acquise au cours de projets réalisés avec des industriels.
En voici 2 exemples :

  • Le projet « EMMA » (Embedded software for Mass Market connected Applications) a pour objectif de trouver de nouveaux modèles d’interaction destinés au grand public pour l’accès à l’information, l’assistance à la personne et le divertissement dans les champs d’application de la réalité augmentée, la télévision connectée, la mobilité, la robotique, …
  • AccessiMap est un projet multidisciplinaire et innovant qui vise à concevoir et évaluer un prototype de table collaborative interactive permettant à des déficients visuels d’explorer des cartes géographiques, mais aussi de collaborer avec d’autres déficients visuels et/ou des voyants.